To begin ...

As the twentieth century fades out
the nineteenth begins
.......................................again
it is as if nothing happened
though those who lived it thought
that everything was happening
enough to name a world for & a time
to hold it in your hand
unlimited.......the last delusion
like the perfect mask of death

Tuesday, June 17, 2008

Paris Reading June 25

For any in Paris on June 25, this may be of some interest. It also seems likely that Pierre Joris will join the group, reading French translations of "The Rothenberg Variations" from his new book, ALJIBAR II, translated into French by Eric Sarner and just published by Phi Editions in Luxembourg.


A LA LUCARNE DES ECRIVAINS
Mercredi 25 juin 2008 à 19 heures 30
115 rue de L’Ourcq, 75020, Métro Crimée

« VARIATIONS ROTHENBERG »

Yves di Manno, Philippe-André Raynaud et Sebastian Reichmann présenteront l’œuvre du poète Jérôme Rothenberg. Ils prolongeront, en son absence, la série de lectures faites il y a quelques mois en France, à l’occasion de la parution de son anthologie Les Techniciens du sacré

Né à New York en 1931, Jerome Rothenberg est l’un des poètes majeurs de sa génération. Auteur de nombreux recueils - dont Poems for the Game of Silence (1971), Poland/1931 (1974), Khurbn (1989), The Lorca Variations (1993), A Book of Witness (2002) — il a également assemblé, outre Les Techniciens du sacré, une dizaine d’anthologies qui proposent une relecture d’ensemble de la poésie du monde entier, dans une perspective contemporaine

Les Techniciens du sacré présentent un corpus exemplaire de textes « traditionnels », de toutes provenances géographiques et temporelles. Mais loin de s’en tenir à une approche strictement documentaire, Jerome Rothenberg a composé son ouvrage comme une anthologie « active », inscrite dans le présent, développant au fil de nombreux Commentaires, un singulier parallèle entre ces textes immémoriaux et la poésie du XXe siècle. Composé au beau milieu de la grande tornade utopique et rebelle des années 1960, ce livre a eu outre-Atlantique une influence notable sur la poésie de son temps. La version qu’en propose Yves di Manno rouvre aujourd’hui ce débat, dans le contexte français.

Yves di Manno, poète, dirige la collection Poésie/Flammarion. Traducteur (entre autres de William Carlos Williams, Robert Duncan, George Oppen, Jerome Rothenberg et Ezra Pound), il collabore à diverses revues, dont Action Poétique.

Sebastian Reichmann, poète, a publié, ces dernières années, Balayeur devant sa porte (L’Improviste), Cage centrifuge (L’Harmattan), Le Pont Charles de l’Apocalypse (Dumerchez). Traduit en nombreuses langues : anglais, allemand, grec, italien, tchèque etc., il est lui-même traducteur de poètes et prosateurs anglophones et roumains.